Tendanceur

Au sein d’un bureau de style, le tendanceur est un peu un prophète du style. Visionnaire et persuasif, il identifie des tendances à venir, et s’assure de leur survenue. Comment ? Pourquoi ? On vous dit tout !

Un talent de visionnaire

Dans le monde de la mode, de la déco et dustylisme en général, lestendanceurs, également appelés "chefs de projet prospective" ou encore "chasseurs de tendances", occupent une place particulière. Ces stylistes, dotés de solides connaissances en matière d’histoire du stylisme, sont de véritables spécialistes de l’air du temps, et anticipent les comportements des consommateurs, afin de permettre aux marques qui les sollicitent de proposer des collections en cohérence.

Nouvelles orientations esthétiques, évolutions des marchés, nouveaux courants... le tendanceur est en veille constante sur son secteur, dont il maîtrise tout l’environnement (concurrentiel, technique, technologique...). Ces éléments, ainsi que les analyses de comportement d’achat sur lesquelles il s’appuie, lui permettent de prévoir les tendances de demain.

"Dans un bureau de style, le tendanceur travaille pour le compte de plusieurs clients, nous indique Corinne Ferens, consultante en style et professeure de stylisme chez LISAA. Son but est de les accompagner et de les conseiller le plus justement possible dans leurs choix pour les collections à venir, afin de répondre au mieux aux attentes du consommateur tout en respectant leur ADN. Autant dire que les enjeux économiques sont importants !"

Une stratégie de marketing d’influence

Pour ce faire, il parcourt le monde, s’entoure de spécialistes en tous genres (stylistes, coloristes, designers, mais aussi sociologues, sémiologues...) et adopte un regard aussi large et ouvert que possible. Corinne Ferens de compléter: "Il met en place un véritable travail d'interprétation et de traduction, qu’il présente sous la forme d’un cahier de tendances".

Mode homme, femme, enfant, sportswear, jeannerie chic, artstyle, déco... Le tendanceur édite un cahier de tendances selon son secteur d’activité : "Le but est vraiment que les marques s’en inspirent le plus possible, afin d’être sûres de répondre aux besoins futurs des consommateurs".

Car prévoir n’est pas la seule mission du tendanceur. En parallèle, il effectue untravail de lobby auprès des prescripteurs (journalistes, blogueurs, e-influenceurs...), afin de faire en sorte que ses prévisions soient effectives. "Le milieu du stylisme est un microcosme  ! Lorsque les prévisions d’un tendanceur se sont avérées erronées, les conséquences sont lourdes pour ses clients. Et il est évident que sa crédibilité en est affectée  !", conclut Corinne Ferens.

Le tendanceur en pratique

Niveau requis  : Bac+5
Formations  :
- Mastère Décoration intérieure
- Mastère Journaliste, blogueur, influenceur mode/beauté & luxe
Qualités requises  : du flair, de la curiosité, une grande ouverture d’esprit, une passion pour le style et l’esthétisme, un sens aigu de l’observation, une excellente culture du design.
Salaire moyen  : environ 30K€ pour les profils juniors – jusqu’à 50K€ pour les profils seniors.

Les formations proposées

Découvrez les différents cursus que propose LISAA

  • Décoration intérieure

    Mastère (1 an après bachelor / niveau bac+4)