Rencontre avec Clément Thimonier, auteur de bande dessinée // LISAA Alumni

Clément Thimonier – ou Flush - diplômé de LISAA design graphique et direction artistique numérique en 2009 a signé son premier album BD "Si Uté approuve", édité aux éditions Cerises et Coquelicots après une campagne de crowdfunding réussie.

lisaa-alumni-graphisme-bd-ute-approuve-crowdfunding-1-

Comment est né "Si Uté approuve" ?

J'avais des bouts d'histoire dans la tête et un soir je les ai racontés à une copine. Elle m'a encouragé à m'y mettre. Le lendemain, j'ai commencé à les coucher sur papier. C'était il y a trois ans.

Je voulais être à côté de notre monde. Pas tout à fait dans la science-fiction mais pas vraiment chez nous non plus. Comme ça je peux parler d'une religion qu'on ne connaît pas, tout en me situant dans un univers cohérent. J'ai fait des études de personnages, de lieux...

La ville est très présente dans ta BD. Quelles sont tes inspirations ?

Les décors des comics de mon enfance avec les grands gratte ciels, bien sûr... il y a un peu de Gotham City là dedans. S'il y a une ville réelle qui m'a parlé plus que d'autres, c'est Kuala Lumpur. Tout y est fichu n'importe comment. Rien ne semble y être pensé. Je voulais un décor comme ça, qui donne l'impression de ne pas pouvoir être terminé.

Par quelles étapes de création es-tu passé ?

Après le scénario et les études, je réalise le story-board. J'aime les BD qui enchaînent les valeurs de plans, les zooms, les contre plongées, etc. Je voulais de la générosité, qu'on puisse y revenir, regarder des détails. Et puis je passe à la réalisation avec le tracé, la couleur, la maquette...

J'ai fait le choix d'un parti pris de couleurs très fort. Je suis graphiste avant tout et c'est le rendu graphique qui m'intéresse.

Grâce au succès de la campagne de financement participatif qui a permis au tome 1 de voir le jour, je peux imaginer une suite à "Si Uté approuve". Je viens de finir le story-board du tome 2. Cet univers pourrait se prolonger davantage mais ce que j'ai à raconter tient en deux tomes.

Qui est Flush ?

C'est mon nom d'artiste. Dans mon groupe de musique, Noflipe, chacun incarne un personnage. Le mien est né et a été abandonné à côté d'une vespasienne. Quand il revient sur les lieux, plus tard, il y voit l'inscription "Please, flush", qui veut dire : "tirez la chasse". Ça devient son nom, mon nom.

Parle nous de tes autres activités...

Je suis toujours graphiste, bien sûr. J'ai quitté mon ancien atelier et je travaille en freelance. Je fais des couvertures de livres, je viens de monter une vidéo pour un groupe... Et en parallèle, je m'occupe de mon groupe de musique, NoFlipe (clip en fin d'article). Ça fait des activités très variées mais au fond, je trouve ça juste normal : quand on est créatif, on crée de différentes façons. Ça vient naturellement.

lisaa-alumni-graphisme-bd-ute-approuve-crowdfunding-3- lisaa-alumni-graphisme-bd-ute-approuve-crowdfunding-1- lisaa-alumni-graphisme-bd-ute-approuve-crowdfunding-2- lisaa-alumni-graphisme-bd-ute-approuve-crowdfunding-1- si-ute-approuve-lisaa-flush-clement-thimonnier-3 si-ute-approuve-lisaa-flush-clement-thimonnier-2 si-ute-approuve-lisaa-flush-clement-thimonnier-1