Un nouveau mastère pour faire carrière en tant que lead dans le jeu vidéo

LISAA ouvre à la rentrée 2018 un nouveau mastère de jeu vidéo : « Game Creative Director ». Son responsable pédagogique, Jean-Philippe Ourry, nous explique les objectifs de cette formation tremplin vers des carrières de lead dans les studios de jeu vidéo.

lisaa-paris-talents-2017-jeu-video-showtime-4
Projet suivi par :
  • Jean-Philippe Ourry
    Responsable pédagogique Jeu vidéo 2D & 3D / Design visuel

Pourquoi avoir créé ce mastère jeu vidéo ?

JP Ourry : Nous avons plusieurs objectifs dans cette nouvelle formation Bac+5. Tout d’abord, donner une place prépondérante à l’insertion professionnelle grâce aux stages.

Les trois années de bachelor en jeu vidéo sont intenses : les étudiants absorbent une quantité importante de notions techniques et travaillent sur des projets de long terme. Donc ils ne sont pas disponibles pour un stage avant l’été.

A contrario, le mastère est un vrai tremplin vers le stage professionnel. Les studios de jeu vidéo recherchent des stagiaires pour au moins 6 mois, généralement vers le début de l’année calendaire (février-avril). Nous avons mis en place un déroulé de la première année qui prend en compte cette contrainte  nos étudiants sont disponibles dès le mois de mars jusqu’en septembre. Ils ont 6 ou 7 mois pleins pendant la période scolaire. Le rythme du mastère est donc calqué sur les besoins de l’industrie.

Des rendez-vous réguliers tout au long du cursus permettent une plus grande perméabilité avec le milieu professionnel

Jean-Philippe Ourry, responsable pédagogique

En fin de 2e année, les étudiants sont de nouveau disponibles pour faire un stage de 6 mois après leur diplôme. Ils peuvent donc cumuler un an de stage sur une période de deux ans et demi.

Quels sont les deux autres objectifs ?

Notre deuxième objectif est de permettre aux étudiants de monter en compétence technique et artistique. Ils vont travailler sur le moteur Unreal, qu’ils ont déjà vu de façon partielle en bachelor. Des créneaux spécifiques sont dédiés aux cours de production 3D, plus spécialisés – lighting, cinématique, shading-texturing sur Substance, set-up rig d’animation…

Nous constatons que les métiers deviennent plus techniques et qu’il est nécessaire d’approfondir les compétences acquises en bachelor pour atteindre le niveau requis dans l’industrie.

Enfin, nous souhaitons donner aux étudiants des bases en management, leur apprendre à dimensionner un projet, gérer les plannings, le travail d’une équipe, etc. Nous élaborons un programme de gestion de prod sur les deux années du cursus. Nous formons des jeunes qui vont postuler à des postes de leads, à mi-chemin entre la gestion et la production.

En 2e année, des bases supplémentaires sur le montage d’une société, le financement, la monétisation des jeux… leur permettront d’être porteur de projet. Des modules sont aussi dédiés à la rencontre avec des directeurs créatifs, directeurs artistiques ou directeurs de production, un tremplin pour leurs futures expériences professionnelles.

Quel accompagnement propose LISAA ?

Nous accompagnons les étudiants dans leur insertion professionnelle. Nous leur ferons faire des exercices techniques pour monter leurs demoreels et valoriser leurs compétences. Nous allons les coacher sur les entretiens, la présentation… notamment grâce à la mise en place au mois de janvier d’un rendez-vous avec des professionnels qui passeront en revue leurs demoreels, à l’occasion de ce qui sera à terme un forum de pré-embauche.

C’est un vrai partenariat sur deux années que nous mettrons en place avec les pros.

Comment se déroule le cursus ?

La première année se déroule en deux phases. Dans un premier temps, des modules vont apporter à l’étudiant les compétences relatives à son projet professionnel. Ils consistent en des exercices et alimentent la réalisation de leur demoreel. En parallèle, l’étudiant a la possibilité de constituer un Game Proposal pour le projet de groupe qui sera soumis en même temps que la demoreel à un jury de professionnels. Une phase de prototypage rapide vient ensuite permettre l’expérimentation des avant-projets présentés, en même temps que l’étudiant entame sa recherche de stage.

C’est ensuite la période des 6 mois de stage, pendant laquelle les étudiants poursuivent leur travail sur les projets de jeu.

En 2e année, en parallèle des modules consacrés à la technique, les étudiants se préparent au pitch de projet, formalisent leurs concepts et prototypes avant de les soumettre à jury professionnel consultatif, qui va donner le feu vert pour la mise en pré-production de l’un des concepts. Le jury revient valider en janvier le passage en production.

L’aboutissement des projets de jeu et du projet professionnel des étudiants est beaucoup plus ancré dans la réalité du marché, du business du jeu vidéo

Jean-Philippe Ourry, responsable pédagogique

L’aboutissement du projet est sa publication sur les plateformes dématérialisées (Steam, Itunes, Google Playstore), préalable à la présentation finale. Après leur diplôme de mastère en juin, les étudiants sont de nouveau disponibles pour effectuer un stage de pré-embauche.

Ceux qui le souhaitent auront la possibilité d’être coachés pour pouvoir porter le projet de jeu à la Paris Games Week en tant que studio indépendant, dans le cadre de la Game connection, afin de chercher des financements et rencontrer des professionnels.

En résumé ?

Le Mastère Game Creative Director est un tremplin direct vers les métiers créatifs techniques et de management du secteur du Jeu vidéo.

Apprentissage des technologies graphiques de pointe, gestion de production et développement d’un projet de jeu d’envergure professionnelle, ces deux années vous permettront de donner corps à vos ambitions dans le monde de l’industrie vidéoludique.