Motion designer

En quelques mots, on pourrait résumer l’activité de motion designer à sa capacité à faire parler les images. Quelles sont les spécificités du métier ? Comment travaille-t-il ? Quelles sont les qualités requises chez un bon motion designer ? Présentation.

Motion designer : l'art et la narration au service du message

Cet artiste à l'univers débordant et aux compétences techniques irréprochables, exprime des idées et des concepts par le biais d'outils artistiques (illustrations, animations 2D et 3D, photographies, pictogrammes...), qu'il combine et agrémente d'un design sonore et d'un travail de typographie, dans le but de transmettre un message clair, dynamique et attrayant. François Vermorel, responsable des formations web chez LISAA, insiste sur "le sens du rythme et de la narration" chez le motion designer, deux éléments sur lesquels il s'appuie pour transmettre le message le plus clair et le plus impactant possible, par le biais des logiciels de création (After Effects, Cinema 4D, Fusion...) dont il maîtrise toutes les subtilités.

L'activité requiert polyvalence, vivacité d'esprit et une bonne relation aux autres. Lorsqu'il gère à lui tout seul l'intégralité d'un projet de design animé, le motion designer doit être capable de comprendre les attentes du client, l'univers qu'il veut retranscrire, mais aussi la cible à laquelle le projet s'adresse. Dans le cadre de projets de plus grande envergure, il s'intègre au sein d'une multitude de métiers, avec lesquels il communique et collabore pour un rendu optimal.

Des multitudes de champs d'application

En freelance, en agence web, en agence de publicité ou en entreprise, ce métier connaît un engouement sans précédent. Car là où la présentation Powerpoint, l'interview ou le reportage peuvent revêtir un côté un peu formel et fastidieux, les créations en motion design marquent par leur énergie. Cet outil, à la fois dynamique, coloré, expressif et léger, est un medium privilégié pour transmettre des idées complexes ou techniques : "Objet phare de l'industrie audiovisuelle, il fait également beaucoup d'émules dans le monde de la politique, au sein des entreprises en communication interne, ou encore dans le cadre de formations dans le monde de l'industrie", nous indique François Vermorel.

Selon lui, la problématique économique y est pour beaucoup dans l'essor de ce métier hyper tendance : "Une vidéo en prise de vue réelle requiert la mise à disposition d'équipes techniques, d'acteurs, de décor, de matériels... Autant dire le déploiement d'importants moyens humains et financiers. Le motion design, lui, présente des multitudes de possibilités, qui sont le fait d'une seule personne, à savoir le motion designer et l'expression de son univers créatif  ! "

Le motion designer en pratique

Niveau requis  : de Bac+3 à Bac+5
Formations  :
- Direction artistique numérique / Médias animés
-Direction artistique numérique
- Direction artistiquedes industries culturelles & créatives
Qualités requises  : excellente culture du numérique, esprit créatif, sens du rythme, polyvalence
Salaire moyen  : 30-35K€ pour les profils juniors – à partir de 40K€ pour les profils seniors

Les formations proposées

Découvrez les différents cursus que propose LISAA

  • Bachelor Animateur 2D/3D

    Titre reconnu niveau II au RNCP (3 ans / niveau bac+3)

  • Bachelor Animateur 3D

    Titre reconnu niveau II au RNCP (3 ans / niveau bac+3)

  • BTS Design graphique

    BTS (2 ans après MANAA)

  • BTS Design graphique / Médias imprimés

    BTS (2 ans après MANAA)

  • Bachelor Designer graphique

    Titre reconnu niveau II au RNCP (3 ans ou 2 ans après prépa / niveau bac+3)

  • Bachelor Motion designer

    Titre reconnu niveau II au RNCP (3 ans ou 2 ans après prépa / niveau bac+3)

  • Direction artistique des industries culturelles & créatives

    Titre reconnu niveau I au RNCP (2 ans après bachelor / niveau bac+5)

  • Direction artistique numérique

    Titre reconnu niveau I au RNCP (2 ans après bachelor / niveau bac+5)

  • Direction artistique numérique / Médias animés

    Titre reconnu niveau I au RNCP (2 ans après bachelor / niveau bac+5)