Retour

Vous êtes ici

13.05.22
Mode
Alumni
LISAA Paris Mode

Rencontre avec Basile Dadaux, diplômé de LISAA Mode et créateur de la marque « Again »

Diplômé de LISAA Mode en 2017, Basile Dadaux a enchaîné deux stages au sein de prestigieuses institution de la mode : Jean-Paul Gaultier et Hermès. Le confinement lui laisse le temps d’une réflexion après laquelle il décide de réaliser son rêve de toujours : créer sa marque. Ainsi naît « Again », une marque streetwear qui emprunte à l’univers du sport des détails qui viendront ajouter du contraste aux vetêments plus casual. Le tout dans un univers propre à son créateur qui aime mêler poésie de la nature et design urbain. Entretien.

again store basile dadaux

Quel a été votre parcours ?

Basile : Pour commencer, j’ai fait un BTS design de mode à Lyon dont j’ai été diplômé en 2016. Ensuite, je suis venue à LISAA Paris pour faire une 3ème année en Bachelor Stylisme Modélisme option marketing.  

Et une fois diplômé de LISAA, qu’avez-vous fait ?

Une fois diplômé de LISAA, en 2017, j’ai pu faire un stage chez Jean-Paul Gaultier sur les défilés haute couture. Après ça, j’ai commencé un stage de 6 mois chez Hermès comme assistant styliste sur de la collection prêt-à-porter femme. Et, du coup, à la fin de mon stage j’ai été embauché pendant 1 an et demi. Au fur et à mesure, j’ai fait de plus en plus de choses, j’étais en charge de toute la partie Jersey, la partie bain et j’étais aussi en support sur la catégorie cuir et tailleurs. 

En quoi votre formation à LISAA vous a aidé dans vos stages ? 

Basile : J’ai pu appliquer dans mes stages les compétences acquises à LISAA. Chez Jean-Paul Gaultier, c’était beaucoup de modélisme par exemple que j’avais étudié à l’école, donc ça m’a bien aidé. Après chez Hermès, je me suis démarqué dans ma maîtrise des logiciels apprise dans ma première formation. En fait, c’est tout ce qu’on voit dans nos études qui nous aide ensuite dans nos stages. A LISAA, j’ai aussi découvert comment construire une collection, dessiner... Tout ça, ça m’a servi !

Un souvenir d'un projet LISAA qui vous a particulièrement plu ?

Basile : Déjà rien que la collection de fin d’année, c’est un projet que l’on porte quand même pendant une longue durée et ça m’a vraiment plu. C’est vraiment un moment d’expression qui est génial ! On nous laisse libre de créer notre collection, de l’amener jusqu’au défilé et aux showrooms devant des professionnels de la mode. D’ailleurs, j’ai cru comprendre que la présentation de ma collection au showroom était à l’origine de mon stage chez Jean-Paul Gaultier… 

Un bon tremplin ! Et pour la création de votre marque, à quel moment ça s’est fait ?

Basile : ça, c’est arrivé plus tard, après Hermès. Au début je me disais que j’allais continuer dans ma lancée et trouver un travail dans une autre marque. Mon contrat chez Hermès s’est terminé à la fin du premier confinement. Disons que la période n’était pas très propice pour retrouver du travail, il y a eu une petite période de flottement. Puis je me suis dit : « Ça fait 10 ans que je veux créer ma marque.  Peut-être que c’est le moment. J’ai du temps devant moi. J’ai envie de le faire. » Et je me suis lancé !

Quels sont les challenges quand on commence à créer une marque ?

Basile : Il y a en a beaucoup [rires]. Tout est une découverte. Moi je savais ce que je voulais sur le plan créatif donc je suis allé très vite pour dessiner ma collection. Après, il y a tout ce qu’il faut mettre en place derrière : trouver les partenaires avec qui on va travailler, installer une relation avec eux, sourcer des matières, mettre en place un site web, organiser des shootings avec plusieurs personnes, etc. Le challenge pour moi il a été là : découvrir toutes ces autres facettes d’une marque, que je connaissais, que j’avais anticipé, mais que je devais expérimenter. 

Comment vous décririez votre marque ? 

Basile : Ma marque est une marque menswear, donc pour hommes, avec des inspirations streetwear et sportswear. L’idée c’est de mixer les cultures, de prendre des détails du sportwear, soit dans les formes ou dans les matières, par exemple sur des vêtements de randonnée, pour les intégrer sur des vêtements plus casual, plus classiques. Je joue beaucoup avec le streetwear : les joggings, les pantalons assez amples, les tee-shirts... et je leur apporte un détail qui va les rendre plus créatifs. 

Mon univers, c’est toujours un mix entre deux choses un esprit nature, un peu poétique que je viens clasher avec quelque chose de plus technique, graphique et plus urbain. 

Quels sont vos projets pour la suite ?

Basile : Je viens de lancer ma première collection. Tout simplement le premier projet c’est de créer une communauté et fidéliser une clientèle. Là, c’est ce sur quoi je travaille, avec les réseaux, les magazines, les boutiques. En parallèle, bien évidemment il y a le développement de la deuxième collection, qui devrait sortir début septembre je pense, puis le début de développement de la troisième collection pour l’été prochain.

En fait, ça ne s’arrête jamais…

Basile : Non, ça ne s’arrête jamais ! [rires] La collection qui vient de sortir cette année en avril, je l’ai dessiné l’année dernière en février. La collection hiver qui va sortir en septembre, j’ai commencé à la dessiner en octobre 2021. Et là, j’ai dessiné la troisième collection pour l’année prochaine. 

Du coup, quel serait votre conseil pour un futur étudiant de LISAA qui voudrait créer sa marque ? 

Basile : De manière générale, je dirais qu’il faut avoir confiance en soi et être patient. Parce que ça peut être long. Il peut y avoir des moments difficiles et des moments où l’on n’a pas mal de surprises mais il faut prendre sur soi, être patient et avoir confiance en son projet. C’est ça qui fait qu’au final ça va marcher, je pense. Il ne faut pas se démoraliser. 

Partagez l’actualité sur
LISAA Paris Mode
5 rue Laromiguière
75005
Paris
+33 (0)1 47 07 17 07
lisaa-mode-paris-ecole-stylisme